Site internet du Musée Provençal

Le Musée de Château-Gombert est une fondation privée; il jouit de fort peu de ressources, mais il est entre les mains de Provençaux passionnés par leur pays, défenseurs inconditionnels de la culture traditionnelle.


Bâti au coeur d'un terroir où les coutumes ancestrales sont encore vivaces, soutenu par une population qui, par des dons continuels, veut manifester son désir de conserver le patrimoine populaire, il continue l'oeuvre de son fondateur Julien-Pignol et à travers lui celle du Maître de Maillane.

Depuis novembre 1981, existe aussi une Association des Amis du Musée de Chateau Gombert et de sa Bibliothèque qui organise des manifestations culturelles : concerts dans la cour, conférences, cercle de généalogie, atelier de boutis, de dentelles et de fuseaux etc.....

Jean-Pierre Mazet ,Conservateur du Musée

Historique du Musée de Château-Gombert


En 1906 Frédéric Mistral inaugurait le Musée Arlaten à Arles, premier Musée des Arts et traditions populaires (ATP) créé en France.

Il y consacra le reste de sa vie et le montant du Prix Nobel qu'il obtint en 1905 ayant compris l'urgence de sauver ce qui pouvait encore l'être du patrimoine culturel de la Provence traditionnelle.

La Provence tout entière, sentait confusément ce que le Maître avait perçu avec lucidité et participa avec enthousiasme à cette inauguration.


C'est donc devant des délégations venues de toute la Provence, de tous les pays d'Oc même, que Mistral y lança un appel :


"Faudrié que dins chasco vilo, dins chasque vilage, i'aguèsse un mounumen pèr recata li souveni dou passat".


C'était, à 33 ans de distance, comme un écho au cri désespéré de la Coumtesso: "Ah ! se me sabien entèndre !  Ah ! se me voulien segui !"


Cet appel de Mistral fut pour Jean-Baptiste Julien-Pignol, dernier descendant d'une famille d'entrepreneur et entrepreneurs lui même, une sorte de révélation. Il pensa : "Mistral va dis, va fau faire" et décida dès son retour à Château-Gombert de se consacrer à ce qui devait être la plus grande oeuvre de sa vie.


Il voulait restaurer dans son village la fierté, l'amour de la Provence et le respect de la culture traditionnelle.


Il commença un travail de patience qui allait trente ans plus tard aboutir à la création, d'une Escolo Felibrenco : lou Roudelet Felibren des Castèu-Goumbert en 1927.


Le Musée fut inauguré le 25 juin 1928 sous le nom de Muséon d'Art Prouvençau devenu depuis le Musée des Arts et Traditions Populaires du Terroir Marseillais.


Mal comprise au départ, son opiniâtreté finit par emporter l'adhésion des Gombertois qui vinrent en grand nombre par leur travail et par leurs dons participer à la création du Musée

Jean Baptiste Julien Pignol

Le Musée de Château-Gombert


Il fut inauguré le 25 juin 1928. Il ne comportait alors qu'une seule pièce, la cuisine provençale conçue un peu comme un foyer de culture populaire où les mainteneurs pouvaient se réunir comme autrefois à la veillée, échangeant leurs souvenirs et ravivant les usages anciens dans la langue de leurs pères.

Il est difficile de décrire en peu de mots les collections qui, commencées depuis plus de 50 ans réunissent aujourd'hui des milliers d'objets répartis dans 8 salles.


Les santons :


Plusieurs centaines de pièces qui offrent une rétrospective de cet art naïf, depuis les premiers santons en papier mâché du XVIIIe siècle jusqu'aux oeuvres si fraîches de nos santonniers contemporains, en passant par les plus grands noms de la tradition provençale : Lagnel, Simon, Guichard, l'Abbé Sumien, Gaubert, etc...


Des crèches diverses viennent compléter cette présentation.


 Une large place est faite aux fêtes traditionnelles si chères aux Provençaux et sont évoquées par de nombreux souvenirs: St Eloi, Noël avec la table des treize desserts

 Évocation de la Saint Eloi

Ce n'est pas un "évier", mais une pile

 Reconstitution d'une chambre bourgeoise

Jean Baptiste Julien Pignol, fondateur du Musée des arts et traditions populaires, sur la place à la sortie de l’église

Les costumes : les collections de costumes, en particulier de costumes féminins sont extrêmement riches. Ils regroupent les costumes de différentes catégories sociales, de la ville et de la campagne et d'époques très variées depuis le XVIIe siècle jusqu'au début du XXe.


Certains objets ont été regroupés par centre d'intérêt: la salle agraire présente un panorama complet des outils et des méthodes de travail dans la Provence agricole.

n y trouve aussi des objets religieux, entre autres, d'importants souvenirs des confréries de pénitents marseillaises, de beaux ensembles de verreries, faïences, poteries, cuivres, étains anciens.


Une des particularités du Musée est dans la reconstitution de la cuisine de ferme et de la chambre bourgeoise qui permettent de ce faire une idée du cadre de vie dans l'ancienne Provence. On y trouve ainsi de très beaux meubles anciens.


Le Musée du terroir marseillais

Accueil Les Gombertois Images du passé Vidéos gombertoises Histoire à Château Gombert Village et environs Liens gombertois
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail

Partager

cette page